Nous avons 68 visiteurs en ligne

 

Gestion des incidents du 28/11/11

 

Trajet : Bruxelles - Braine-l'Alleud

Rupture de caténaire entre Uccle et Linkebeek. Néanmoins, le personnel de bord ne nous a informé de rien (je n'ai appris la raison de notre arrêt inhabituel en gare d'Uccle-Calevoet qu'une fois arrivé à Braine-l'Alleud). 15 minutes d'attente en gare de Bruxelles-Midi (sans annonce dans le train). 

Le train démarre pour s'arrêter quelques kilomètres plus loin en gare d'Uccle-Calevoet. Après 45 minutes d'attente et de frustration de nous voir dépasser par plusieurs trains à contre-voie, les portes du train (IC 2036) se sont ouvertes et nous avons été priés, par annonce micro faite sur le quai (!), de passer sur le quai d'en face pour prendre un autre train en direction de Charleroi (donc à contre-voie). 

Imaginez des centaines de personnes sortant d'un train 8 voitures double-étage - un quai noir de monde digne des documentaires sur les transports de prisonniers vers les camps de concentration allemand. Le quai d'en face saturé par le nombre inhabituel de voyageurs, des personnes bloquées dans le tunnel piéton passant sous les voies ... la pagaille ! Et aucun membre de la SNCB en vue ...

Si je comprends tout à fait le caractère inhabituel et imprévisible d'une rupture de caténaire, je tiens néanmoins à faire part de mon mécontentement le plus vif quant à la gestion calamiteuse de cette situation, en particulier l'absence totale d'information aux voyageurs. Aucune annonce faite dans le train, ni d'ailleurs dans le train que j'emprunterai ensuite (le train s'arrêtera exceptionnellement à toutes les gares entre Uccle et Braine) - sans doute en raison d'un matériel lui aussi défaillant. Et surtout la frustration de voir d'autres trains nous dépasser à contre-voie durant 45 minutes, enfermés dans un train certes climatisé, mais à l'arrêt ...

Je suis abonné du train depuis de nombreuses années, mais 2011 a été pour moi l'année la plus catastrophique en termes de communication (nombreux trains changés de voie sans annonce et donc ratés, retards sans annonce, absence de communication par le personnel de bord, etc.) et en termes de ponctualité (trains annulés régulièrement le matin, nombreux retards le soir - la ponctualité devenant une bonne surprise).

Je n'ai jamais introduit de demande de compensation, me disant que bien souvent la SNCB était victime de circonstances externes ... Mais cette fois, j'étais décidé jusqu'à ce que je découvre que la SNCB indemnise ... avec un portefeuille électronique, c-à-d un bon d'achat pour plus de train, plus de retard, plus de ce que je subis déjà tous les jours sans broncher.

J'ai donc décidé tout simplement qu'en 2012 je reprendrai la voiture pour parcourir les 25 kilomètres qui séparent mon domicile de mon lieu de travail.

J'espère que mon témoignage aura au moins pour effet au sein de la SNCB de mettre en route un débat et une réflexion sur les procédures à suivre en cas d'incident sur une ligne: - communication à faire aux voyageurs - coordination entre les gestionnaires du trafic, les conducteurs et les accompagnateurs - etc.

Le manque de moyens et la démotivation d'une partie du personnel n'est en aucun cas une excuse valable pour un manque flagrant de professionnalisme.

 

29/11/2011 - Frank de Braine-l'Alleud

pendule
ASBL NAVETTEURS.BE
Rue de Loncin, 92
4460 Grâce-Hollogne

Secrétariat 0471 623.217
info@navetteurs.be
Formulaire de contact

IBAN BE17 0017 0812 3621         BIC GEBABEBB


Gia Ger 2
Gianni Tabbone Gery Baele 
Président Vice-Président
cath geof
Catherine Gerard  Geoffrey Baele
Secrétaire Trésorier
CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online