Nous avons 49 visiteurs en ligne

Mod News

 

   

Photo LeSoir

Selon « Le Soir 17 h », le principe de la fermeture de la dernière porte avant le démarrage des trains est adopté mais n’entrera pas en application avant 2017, comme l’oblige l’Europe.

Pour rappel, le 23 mai 2009 un accident à Dinant avait fait deux blessés graves : un accompagnateur et un voyageur en retard qui avait tenté de forcer le passage. En cause la fameuse 
« zone grise », ce laps de temps durant lequel la dernière porte du train reste ouverte en attendant le départ effectif de celui-ci. Ce laps de temps peut parfois être long et créer une certaine frustration chez le voyageur qui ne peut embarquer alors qu'il voit le train en attente du départ ...

D'après le quotidien, cette procédure serait responsable :
  • en 2008 de 245 incidents;
  • en 2011 de 118 oppositions entre voyageurs et accompagnateurs ainsi que de 55 départs sans l'accompagnateur, resté à quai;
Côté syndical, on réclame la simplification de la procédure en fermant le dernière porte avant le départ du train mais la législation européenne ne l'imposera qu'à partir du 1er juin 2017, bien que cela se pratique déjà dans une majorité de pays européens. 

Ce n'est qu'en 2012 que le Groupe SNCB s'est accordé sur une nouvelle procédure de départ dont le projet pilote aurait dû voir le jour en 2013, être agréé en 2014 et implémenté en 2015.

Cependant, la SNCB et Infrabel semblent à présent parler d'un retard de deux ans 
« suite à des problèmes techniques » ...


Comment se passe la procédure de départ ?


Procédure actuelle

1. Une vingtaine de secondes avant l’heure de départ théorique, l’accompagnateur donne un coup de sifflet.

2. Il monte ensuite à bord pour fermer toutes les portes, sauf la sienne.

3. Il redescend à quai pour actionner un boîtier signalant en même temps la fin de l’embarquement et que la cabine de signalisation peut enclencher le signal de départ pour le conducteur .

4. Il remonte à bord, attend le premier demi-tour de roue avant de fermer « sa » porte.

Nouvelle procédure

1. L’accompagnateur, à quai, reçoit un message de la cabine de signalisation sur son appareil de contrôle et d’émission de billets (appelé Ibis) annonçant le début de la procédure de départ et que celui-ci se fera sans délai (il a le feu vert). Il donne un coup de sifflet et « tagge » (il passe son Ibis devant un lecteur) une première fois pour actionner la fermeture des portes.

2. Il monte à bord par la dernière porte restée ouverte, où il « tagge » à nouveau, ce qui permet de l’identifier et d’actionner la fermeture de cette dernière porte.

3. Le système GSM-R envoie automatiquement un message signalant la fin de toutes les opérations et, via la radio du poste de conduite, envoie un pictogramme au conducteur lui indiquant qu’il peut démarrer.
   

Source: LeSoir.be par Eric Renette - 01/09/14

   

pendule
ASBL NAVETTEURS.BE
Rue de Loncin, 92
4460 Grâce-Hollogne

Secrétariat 0471 623.217
info@navetteurs.be
Formulaire de contact

IBAN BE17 0017 0812 3621         BIC GEBABEBB


Gia Ger 2
Gianni Tabbone Gery Baele 
Président Vice-Président
cath geof
Catherine Gerard  Geoffrey Baele
Secrétaire Trésorier
CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online