Nous avons 44 visiteurs en ligne

Mod News

 

   

De nombreux usagers du train se plaignent des nouveaux horaires. Mais pour navetteurs.be, ces réactions arrivent bien trop tard.

«La SNCB se fout de notre gueule. Leurs nouveaux horaires (qui entreront en vigueur le 14 décembre, NDLR) sont une véritable catastrophe. Jugez plutôt. Aujourd’hui, pour relier Namur au départ de Bertrix, j’ai un total de 2h28 de train (aller/retour). À partir du 15 décembre, l’option la plus rapide prendra 3h09.»

La réaction de Jean-Pierre, un navetteur excédé qui s’est exprimé sur la page Facebook de l’association navetteurs.be, est loin d’être isolée. On peut en lire des dizaines d’autres. Et elles vont toutes dans le même sens, résumé par Julie: «C’est une catastrophe! Ils ont ajouté des trains là où ce n’était pas nécessaire et rien fait là où il y avait de réels besoins. Et pour couronner le tout, ils ont avancé des trains pour lesquels on arrivait déjà tout juste…»

Pour de nombreux navetteurs, l’intention de la SNCB est claire: mettre des bâtons dans les roues des utilisateurs des petites gares pour les pousser à aller chercher leur train dans une plus grande station, plus loin de leur domicile. Et ainsi, à terme, fermer ces arrêts désertés par les navetteurs.

Chez navetteurs.be, on partage ce constat. «Tout ce qui a été donné aux gares les plus importantes a été retiré aux gares rurales. La SNCB veut obliger les navetteurs à se rabattre sur les grandes gares pour fermer les plus petites », dénonce Gianni Tabbone, porte-parole de navetteurs.be.

Mais le problème est loin d’être neuf, enchaîne-t-il. L’association l’avait dénoncé au printemps, lorsqu’elle avait dévoilé en primeur les projets de la SNCB. Or, constate M. Tabbone, « il n’existe pas beaucoup de changements entre les deux versions des grilles horaires».

«On a essayé de faire ce qu’on a pu»

Certes, quelques petites avancées ont été obtenues. Mais il aurait été possible d’obtenir beaucoup plus, regrette Gianni Tabbone, si la mobilisation avait alors été plus importante.

«C’est peut-être dans la mentalité des citoyens belges d’être fataliste. S’il n’y a pas de contestation ou qu’il y en a peu, cela fait le jeu du pouvoir politique, dénonce le porte-parole. On a essayé de faire ce qu’on a pu… On reste ouvert à toutes les propositions. On n’a pas prévu de mener des actions. Si d’autres acteurs veulent lancer de nouvelles offensives, libres à eux. Mais nous ne le ferons pas. On a dépensé beaucoup d’énergie, on a essayé de faire notre part du travail. Mais on n’a pas eu beaucoup de réponses.»

Certaines de ces questions concernaient l’allongement des temps de parcours pour résorber les retards. Mais sur ce point, Gianni Tabbone se veut très pragmatique. «Espérons que ce nouveau plan va améliorer la situation sur ce plan-là. Un navetteur peut faire le deuil d’un temps de parcours plus long de 5 à 6 minutes s’il ne perd plus sa correspondance. Qu’est ce que cinq minutes par rapport à une heure?»

Lavenir.net
- 29/09/14 par François-Xavier GIOT
   

Source: Lavenir.net - 29/09/14

   

pendule
ASBL NAVETTEURS.BE
Rue de Loncin, 92
4460 Grâce-Hollogne

Secrétariat 0471 623.217
info@navetteurs.be
Formulaire de contact

IBAN BE17 0017 0812 3621         BIC GEBABEBB


Gia Ger 2
Gianni Tabbone Gery Baele 
Président Vice-Président
cath geof
Catherine Gerard  Geoffrey Baele
Secrétaire Trésorier
CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online