Nous avons 108 visiteurs en ligne

Mod News

 

   

Crédit Photo G.F.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Petit-déjeuner des navetteurs
en gare de Walcourt ce mardi 26 avril 2016


L’association de voyageurs Navetteurs.be était ce mardi en gare de Walcourt afin d’y distribuer un petit-déjeuner aux voyageurs présents. L’action a permis d’offrir 150 croissants et jus d’orange aux voyageurs présents. Des tracts de sensibilisation à l’avenir incertain de la ligne Charleroi-Couvin ont également été distribués. Durant l’action, Michel Meuter (MobilEsem), Christine Poulin (Bourgmestre de Walcourt) et Jean-Marc Delizée (Bourgmestre de Viroinval) nous ont rendu visite. 
 
Remercier les usagers qui optent pour le train

Au travers de cette action -la première pour l’association-, navetteurs.be a souhaité remercier les usagers de la région qui optent pour le train malgré une offre qui a souffert lors du récent plan de transport 2014. Pour rappel, la ligne 132 a vu son offre de trains diminuer assez drastiquement dans la plupart des points d’arrêt moins fréquentés de la ligne.

Sensibiliser les usagers, citoyens et pouvoirs locaux

L’action « petit-déjeuner » de ce 26 avril aura permis de sensibiliser les voyageurs, citoyens et pouvoir locaux quant à l’avenir incertain de leur ligne, faute d’usagers. « En milieu rural, le rôle structurant du chemin de fer est encore plus important qu’ailleurs dans la mobilité. Il est dès lors important que l’offre de transports publics et notamment en bus joue un rôle complémentaire de rabattement vers les gares. C’est pourquoi nous insistons une fois de plus sur une concertation optimale entre les TEC et la SNCB et ce avec l’appui de la Région mais également des Communes. », déclare Gianni Tabbone, porte-parole de l’ASBL. Des tracts ont été distribués en gare avec un message invitant notamment les usagers à faire connaître la ligne et à faire part de leurs suggestions en vue d’améliorer leur mobilité.
 
Redynamisation de l’offre sur la L 132 : une priorité soutenue par Navetteurs.be

Parmi les projets « prioritaires » qu’elle a eu l’occasion de remettre à la SNCB, l’association d’usagers a mis en avant une nouvelle demande de révision à la hausse de l’offre sur la ligne 132, avec une offre d’un train par heure en semaine, y-compris dans une partie des points d’arrêt qui ont vu leur offre diminuée en décembre 2014. « Il est grand temps que nos responsables politiques, à tous les niveaux de pouvoir, prennent conscience des problèmes croissants de mobilité et de la nécessité de réinvestir massivement dans une offre de transports en commun performante et avec des tarifs intégrés », conclut Gianni Tabbone.




 

Source: Communiqué Navetteurs.be - 26/04/2016

   

Mod News

 

   


Dessin de Vincent Nols

COMMUNIQUE DE PRESSE

Petit-déjeuner des navetteurs
en gare de Walcourt ce mardi 26 avril 2016


L’association de voyageurs Navetteurs.be a le plaisir d’offrir le petit-déjeuner aux navetteurs présents en gare de Walcourt, sur la ligne 132 Couvin – Charleroi, ce mardi 26 avril entre 6h00 et 9h00. Les voyageurs recevront un croissant et un jus d’orange lors de leur passage en gare. Cette action bénéficie du soutien de la Cellule Ferroviaire du Service Public de Wallonie.
 
La ligne 132 particulièrement déforcée par le Plan de Transport 2014 

Pour rappel, la ligne 132 a vu son offre de trains diminuer assez drastiquement lors du lancement du dernier « Plan de Transport SNCB » en décembre 2014 avec, pour la plupart des points d’arrêt moins fréquentés, une offre limitée aux heures de pointe. Déjà à cette époque, Navetteurs.be avait mené des actions pour sensibiliser les usagers, la SNCB ainsi que les élus locaux afin de maintenir une offre suffisante sur cette ligne traversant des zones moins densément peuplées. Malheureusement, suite à des travaux programmés jusqu’en 2017 sur la ligne et à des contraintes de « voie unique », la proposition de redynamisation de l’offre avait à l’époque été refusée.

Sensibiliser les usagers et les pouvoirs locaux

L’action « petit-déjeuner » de ce 26 avril sera l’occasion pour l’association de remercier les voyageurs de la ligne et de les sensibiliser quant à l’avenir incertain de celle-ci, faute d’usagers. « En milieu rural, le rôle structurant du chemin de fer est encore plus important qu’ailleurs dans la mobilité. Il est dès lors important que l’offre de transports publics et notamment en bus joue un rôle complémentaire de rabattement vers les gares. C’est pourquoi nous insistons une fois de plus sur une concertation optimale entre les TEC et la SNCB et ce avec l’appui de la Région mais également des Communes. », déclare Gianni Tabbone, porte-parole de l’ASBL. Cette action sera l’occasion de remettre aux voyageurs présents des tracts les invitant à sensibiliser d’autres voyageurs potentiels à l’utilisation de cette ligne afin de garantir son maintien face à la forte concurrence opérée par la voiture.

Redynamisation de l’offre sur la L 132 : une priorité soutenue par Navetteurs.be

Parmi les projets « prioritaires » qu’elle a eu l’occasion de remettre à la SNCB, l’association d’usagers a mis en avant une nouvelle demande de révision à la hausse de l’offre sur la ligne 132, avec une offre d’un train par heure en semaine, y-compris dans une partie des points d’arrêt qui ont vu leur offre diminuée en décembre 2014.



 

Source: Communiqué Navetteurs.be - 20/04/2016

   

 

 

Mod News

 

   

Offre S et intermodalité

Qu’est-ce que le train S ?

Le S est l’appellation commerciale de l’offre ferroviaire suburbaine de la SNCB. Les trains qui la composent s’appellent les
trains S. Les trains S circulent dans un rayon de 30 km autour de Bruxelles.


Quels sont vos avantages ?

Nouveaux arrêts et meilleures connexions Depuis décembre 2015, certaines relations S passent par les points d’arrêt de Germoir
et Tour & Taxis. À présent, de nouvelles relations empruntent le tunnel Schuman-Josaphat. Le quartier européen est ainsi mieux
connecté à de nombreuses gares de la zone suburbaine.

Bruxelles vous est totalement ouverte

Les gares de la zone S sont autant de passerelles vers les réseaux TEC, De Lijn et STIB. Les possibilités d’abonnements combinés sont nombreuses :

• Les cartes JUMP et l’abonnement MTB (Métro - Tram - Bus) vous permettent de voyager dans l'agglomération de Bruxelles, sur les réseaux STIB, De Lijn et TEC, ainsi qu'en train au sein de la zone de Bruxelles.

• L’abonnement combiné SNCB + STIB vous permet d’emprunter les trains de la SNCB et de circuler sur l’ensemble du réseau métro,
tram et bus de la STIB. ns le top des files sur les routes pour y accéder. Seul un réseau-S autour de celles-ci peuvent à terme réduire les files sur la route.

Tout le réseau S en une seule carte.

Il ne faut pas d'abonnement ni de billet spécifique pour prendre les trains S. Ils font partie de l'offre globale de la SNCB. Les abonnements et les cartes JUMP sont chargés sur une carte MOBIB qui est une carte à puce émise par la SNCB, la STIB, les TEC et De Lijn. Cette carte peut contenir plusieurs abonnements et produits de ces opérateurs ainsi que ceux de Cambio, Villo! et B-Parking.


Plus d'infos : letrain.be/offre-s

 

Source: Communiqué SNCB - 08/04/2016

   

Mod News

 

   

COMMUNIQUE DE PRESSE

Maintenant, place aux réseaux suburbains autour de
Bruxelles, Liège, Charleroi, Gand et Anvers

Navetteurs.be, TreinTramBus et Test-Achats saluent
l’arrivée du Tunnel Schuman-Josaphat


Ce dimanche, le Tunnel Schuman-Josaphat est mis en service à l’est de Bruxelles. Les associations de voyageurs Navetteurs.be et TreinTramBus ainsi que l’association de consommateurs Test-Achats sont enthousiastes par rapport à cette nouvelle connexion mais demandent que d’autres travaux urgents soient également réalisés afin d’augmenter la capacité du réseau ferroviaire ailleurs autour de Bruxelles. 
 
A partir de ce dimanche, les trains circuleront dans le Tunnel Schuman-Josaphat à Bruxelles. Celui-ci relie Bruxelles-Schuman à Evere et rend ainsi possibles des trajets directs entre l’est de Bruxelles et l’aéroport, Louvain, Anvers, Charleroi et Namur.

« Une excellente chose qui offre à bon nombre de voyageurs des liaisons plus rapides et directes », réagissent Navetteurs.be, TreinTramBus et Test-Achats. « Cette liaison rapide est une bonne alternative pour ceux qui sont actuellement dans les files. De plus elle permet de quelque peu soulager la Jonction Nord-Midi déjà sursaturée. »

Cependant, le potentiel d’exploitation de la ligne est pénalisé par le supplément « Diabolo » -la taxe qui doit être acquittée pour chaque trajet de et vers l’aéroport- ainsi que par le fait qu’aucun train ne circule dans ce tunnel durant le week-end. Avec l’application du supplément « Diabolo », un trajet entre Bruxelles et l’aéroport coûte ainsi 8,60 € au lieu de 3,20 €, soit plus du double. « Les voyageurs vont dès lors réfléchir à deux fois avant d’opter pour le train. De plus, la SNCB ne juge pas utile de faire circuler les trains à travers ce tunnel durant le week-end, ce qui constitue un manquement majeur. » Les associations espèrent également la mise en place de liaisons rapides depuis Charleroi, Namur, Anvers et Malines vers la Quartier Européen.

Pour conclure, le travail n’est pas fini : le réseau-S autour de Bruxelles (RER) est attendu depuis de nombreuses années, un réseau suburbain qui doit permettre des liaisons fréquentes vers Bruxelles au départ de la périphérie. Après des années de retard dans la réalisation de celui-ci, la question est également de savoir si la SNCB est en mesure de mettre en place une offre fréquence élevée : les économies imposées par le gouvernement fédéral risquent de lui mettre des bâtons dans les roues. Sans parler des réseaux-S autour des villes de Liège, Charleroi, Anvers et Gand qui sont dans le top des files sur les routes pour y accéder. Seul un réseau-S autour de celles-ci peuvent à terme réduire les files sur la route.


 

Source: Communiqué commun Navetteurs.be / TreinTramBus - 18/02/2016

   

Mod News

 

   

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le voyageur occasionnel risque de payer le prix fort !
Navetteurs.be et TreinTramBus : « Les propositions tarifaires SNCB sont inacceptables ! »

La SNCB veut une augmentation tarifaire de 4% pour les abonnements domicile-travail ainsi qu’une liberté totale pour l’ensemble des autres titres de transport. C’est ce que révèle aujourd’hui le journal De Morgen. Les associations de voyageurs Navetteurs.be et TreinTramBus réagissent vivement face à ces propositions : elles craignent une hausse drastique et incontrôlée des prix. 
 
La SNCB veut augmenter les abonnements sur base annuelle de 4% au-dessus de l’inflation. Pour les voyageurs, il s’agit d’une mesure inacceptable. « Au vu du faible niveau de qualité offert, une telle hausse tarifaire est inacceptable », dénoncent les associations dans un communiqué de presse commun. « La SNCB fixe elle-même les prix du marché. Le fait que les voitures de société soient encore subsidiées à hauteur de près de 3 milliards par an rend le constat encore plus pénible ».

Pour les voyageurs occasionnels, la pilule sera encore plus dure à avaler : la SNCB veut une totale liberté tarifaire sur tous ses autres produits. « Qui va s’opposer à la SNCB si elle décide de doubler le prix du Go Pass ou si elle décide de supprimer le Rail Pass ? Déjà maintenant toute une série de catégories d’usagers sont mises de côté : depuis la suppression du Multipass, il n’y a plus de tarif attractif pour les petits groupes. Ce sont à présent d’autres groupes-cibles qui risquent de voir le train devenir impayable ! ». Les associations de voyageurs soulignent que la SNCB profite de sa situation de monopole pour le trafic intérieur. Contrairement au secteur des télécom par exemple, les clients de la SNCB n’ont pas de possibilité de choisir un autre opérateur ferroviaire en cas de hausse excessive des tarifs. Un contrôle des augmentations tarifaires de tous les billets par le gouvernement reste dès lors indispensable. L’obligation d’avertir les voyageurs 10 jours à l’avance en cas d’augmentation n’est pas assez contraignante et dépasse tout entendement. « Actuellement l’annonce d’une hausse tarifaire se fait 3 mois à l’avance et ce délai doit être maintenu ! »

Les associations de voyageurs sont également surprises du fait que la Ministre ait négligé l’obligation de solliciter l’avis du Comité Consultatif pour les Voyageurs Ferroviaires dans pareil cas. « Nous demandons expressément au gouvernement de refuser cette proposition », concluent les associations de voyageurs.


 

Source: Communiqué commun Navetteurs.be / TreinTramBus - 18/02/2016

   

Mod News

 

   

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dossier RER | Le politique fuit ses responsabilités


L’association de voyageurs Navetteurs.be déplore la décision d’abandonner la mise à 4 voies des lignes 124 entre Bruxelles et Nivelles et 161 entre Bruxelles et Ottignies alors qu’aucun schéma d’exploitation n’est encore officiellement défini pour celles-ci.  Elles sont des maillons ferroviaires essentiels entre la Wallonie et Bruxelles et permettraient, moyennant une offre suburbaine de qualité, de désengorger le trafic routier en périphérie et au centre de Bruxelles. 

« C’est une nouvelle occasion manquée par le pouvoir politique d’investir dans une vision long terme pour la mobilité en Belgique, en dépassant les querelles « communautaires » et en envisageant les déplacements à l’échelle du pays. Le politique fuit ses responsabilités face aux problèmes croissants de mobilité et d'engorgement des villes », affirme l’association.

Navetteurs.be demande dès lors que la situation soit réévaluée rapidement et notamment en fonction de la proposition de la Wallonie d’utiliser le préfinancement initialement prévu pour la gare de Gosselies et des choix opérés par la cellule d’investissements dans le cadre du Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI).


 

Source: Communiqué Navetteurs.be - 03/02/2016

   

Mod News

 

   

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les navetteurs sont à bout de patience !
Navetteurs.be et TreinTramBus : retarder encore le réseau-S autour de Bruxelles est inacceptable

C’est demain que l’avenir du réseau-S autour de Bruxelles (jusqu’il y a peu encore appelé Réseau Express Régional) sera discuté en Comité de Concertation. La presse fait état ces derniers jours du fait que celui-ci pourrait ne jamais être achevé. Après plus de dix ans de travaux, les usagers ne voient toujours pas l’ombre d’une amélioration de l’offre. Navetteurs.be et TreinTramBus insistent pour une accélération de la mise en service de certains tronçons essentiels en vue d’une amélioration de l’offre à court terme. 
 
Les problèmes financiers du réseau suburbain Bruxellois, le réseau-S, seront abordés demain au Comité de Concertation. La saga du réseau-S (RER) semble interminable. Ce réseau aurait déjà dû être opérationnel en 2012, mais la fin des travaux est de nouveau reportée aux calendes grecques. Si le politique n’intervient pas, bon nombre de gares resteront encore en travaux durant de nombreuses années. De plus, les milliards qui ont déjà été investis n’ont à ce jour pu apporter aucun résultat tangible. Pourtant, un réseau suburbain est absolument nécessaire au moment où les tunnels Bruxellois doivent subir d’importantes rénovations. Après tant d’années, les navetteurs sont à bout de patience.
 
Le Gouvernement Fédéral doit adapter sa politique. L’abandon des travaux sur les lignes Bruxelles-Ottignies et Bruxelles-Nivelles est une conséquence directe des économies drastiques imposées au chemin de fer ; -2,1 milliards € sur la législature. Entretemps, ce sont 20 milliards € de déductibilité fiscale sur les voitures de société qui seront accordés. Jo Cornu, CEO de la SNCB a déjà, à plusieurs reprises, appelé à la diminution des coûts d’utilisation de l’infrastructure afin de pouvoir mettre en service à court terme le réseau-S autour de Bruxelles. Ici aussi la Ministre Galant ne semble pas voir l’urgence du problème.

Navetteurs.be et TreinTramBus insistent pour une accélération de la mise en service de certains tronçons essentiels du réseau-S afin que l’offre puisse être renforcée sur toutes les lignes avec une base d’un train à la demi-heure et d’un train au quart d’heure en heures de pointe. Dans la plupart des grandes villes Européennes, le train joue un rôle important dans la mobilité de la périphérie vers le centre. Sauf dans la capitale de l’Europe : Bruxelles est à la traîne en matière de transport ferroviaire suburbain. Les conséquences de cet échec sont visibles tous les jours sur les axes menant à Bruxelles : des files qui s’allongent chaque jour, et les tunnels n’offrent plus de solution depuis longtemps. La part de navetteurs en auto depuis la périphérie bruxelloise est également plus importante que ce soit pour des courtes ou des plus longues distances.


 

Source: Communiqué commun Navetteurs.be / TreinTramBus - 26/01/2016

   

Mod News

 

   

Une seule voix pour " Inscrire le plan transport dans une vision à long terme "

Les associations de voyageurs (TreinTramBus & Navetteurs.be), environnementales (Inter-Environnement Wallonie) et de consommateurs (Test-Achats) se sont exprimées d’une seule voix devant la Commission Infrastructure de la Chambre ce mercredi 20 janvier 2016 pour présenter aux parlementaires leurs visions pour le rail à court terme (Plan de Transport 2017) ainsi qu'à plus long terme (horizon 2030-2040).
 
Le train : une ambition

Tous sont d’accord : il faut privilégier le train. Plus encore demain qu’aujourd’hui. Une mobilité équilibrée, intermodale et efficace contribue au bon fonctionnement économique de la société.
(Le Soir - 21/01/16)

Nous souhaitons partager avec vous le fruit de notre travail collectif et mettons donc à votre disposition divers documents que vous pouvez consulter, télécharger et surtout partager !


Présentation Commission Infra. (20/01/16)
Liste des priorités (2018-2021)


  1  1
Recommandations Contrat de Gestion SNCB
Recommandations Contrat de Gestion Infrabel


 1
 1
Recommandations Tarifs SNCB  Recommandations PPI




 

Source: Travaux communs Navetteurs.be / TreinTramBus / IEW / Test-Achats - 20/01/2016

   

 

 

pendule
ASBL NAVETTEURS.BE
Rue de Loncin, 92
4460 Grâce-Hollogne

Secrétariat 0471 623.217
info@navetteurs.be
Formulaire de contact

IBAN BE17 0017 0812 3621         BIC GEBABEBB


Gia Ger 2
Gianni Tabbone Gery Baele 
Président Vice-Président
cath geof
Catherine Gerard  Geoffrey Baele
Secrétaire Trésorier
CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online