Nous avons 90 visiteurs en ligne

 

   

Durant les vacances de Noël, la SNCB adapte légèrement son offre afin de mieux répondre aux souhaits spécifiques et aux habitudes de ses clients. Quelques modifications sont prévues au niveau de l’offre de trains ainsi qu’une formule tarifaire avantageuse, le ‘Christmas Deal’, qui permet aux voyageurs de réaliser en toute tranquillité leurs achats de fin d’année.


Offre de trains

Comme chaque année, la SNCB adapte son offre de trains durant les vacances de Noël (du 23 décembre 2013 au 3 janvier 2014 inclus). Elle tient compte du nombre plus limité de déplacements entre le domicile et l’école ou le lieu de travail. Certains trains ne roulent donc pas. De plus, outre ces adaptations du service durant les vacances, certaines modifications sont également à souligner:

• Le mardi 24 décembre 2013 et le mardi 31 décembre 2013, certains trains ne rouleront pas.
• Le jour de Noël et du Nouvel an, l’offre du dimanche sera d’application.
• Durant les week-ends du 28 et 29 décembre 2013 et du 4 et 5 janvier 2014, les horaires habituels du samedi et du dimanche seront d’application.


Heures d’ouverture des guichets

Durant les vacances de Noël, les guichets restent généralement accessibles aux heures normales d’ouverture. Cela permet d’assurer une offre de service optimale. Cependant, des limitations mineures seront d’application:

• Le soir du mardi 24 décembre 2013 et le soir du mardi 31 décembre 2013, les guichets fermeront à 18h00. Les gares les plus importantes maintiendront les heures d’ouverture habituelles.
• Le mercredi 25 décembre 2013 et le mercredi 1er janvier 2014, les guichets ouvriront un peu plus tard, à 7h00.
• Le jeudi 26 décembre 2013 et le vendredi 27 décembre 2013, les heures d’ouverture du dimanche s’appliqueront.

Pour l’achat de titres de transport, les distributeurs automatiques resteront accessibles en dehors des heures d’ouverture des guichets.


Tarif avantageux ‘Christmas Deal’

Durant les week-ends de décembre et tous les jours des vacances de Noël (jusqu’au vendredi 3 janvier 2014 inclus), la SNCB propose le ‘Christmas Deal’. Il s’agit d’un tarif spécial permettant aux clients de la SNCB de réaliser leurs achats de fin d’année en toute
tranquillité et sans problème de parking ou d’embouteillage.

Pour 10 euros, le voyageur reçoit un billet aller-retour en 2e classe. Pour ceux qui préfèrent voyager en première classe, le billet aller-retour coûte 15 euros.
   

Source: CP SNCB - 17/12/13

   

 

   

Dès ce lundi matin, constituez la carte interactive du retard ressenti sur le rail. Pour ce faire, remplissez un formulaire en ligne ci-dessous en indiquant indiquant votre gare d’arrivée et le retard éventuel accumulé lors de votre trajet.

Grâce aux données collectées, vous trouverez dans la carte ci-dessous, les points noirs belges. Précision importante: il s’agit bien du retard des navetteurs et non du retard des trains puisqu’un même train en retard pourra être encodé par plusieurs voyageurs différents. Il s’agit donc d’une prise de température dans les principales gares belges.

Vous trouverez, dans les détails de chaque gare, le retard cumulé enregistré ainsi que le retard moyen signalé par les internautes navetteurs.

Encodez vos retards ICI (Blog Le Soir)
   

Source: LeSoir.be - 15/12/13

   

 

   

Comme vous aurez pu le lire dans la presse, le nouveau patron de la SNCB Jo Cornu a présenté la semaine dernière les grandes lignes du 'Nouveau Plan de Transport 2014' devant les députés de la Commission Infrastructures de la Chambre. Une des mesures de ce nouveau plan consiste en l'allongement des temps de parcours.


ACTP et TreinTramBus consultées, NAVETTEURS.BE évitée

Dans un article du journal 'Le Soir' (12/12/2013), il a été fait mention que ce plan 'avait déjà été soumis aux associations de navetteurs'. Notre association a directement réagi auprès du journaliste afin de préciser que ce plan n'a jamais été présenté à l'association NAVETTEURS.BE.

Un article rectificatif a dès lors été publié dans ce même journal en date du 13/12/2013. Celui-ci précise que "les associations de voyageurs n'ont pas (toutes) été consultées (...) NAVETTEURS.BE n'a été ni consulté, ni invité à une consultation du plan (...) Seules l'auraient été l'Association des Clients des Transports Publics et son homologue TreinTramBus".

Une réunion d'information est toutefois planifiée à la SNCB ce mercredi 18 décembre 2013 à 9h30.


Courrier et pétition de l'ASBL NAVETTEURS.BE

Réunie en Conseil d'Administration ce samedi 14 décembre, notre association a réaffirmé son opposition à toute mesure d'allongement des temps de parcours, considérant cela comme une "régression" par rapport à la situation actuelle.

Nous estimons qu'il y a d'autres actions que le Groupe SNCB doit prendre de manière urgente :

1) L'entretien du matériel
2) L'entretien de la signalisation
3) La communication entre les entités du Groupe SNCB

En effet, une analyse des statistiques de ponctualité 2012 publiées par Infrabel démontrent que la SNCB porte 45,7 % des responsabilités des retards et 43,9 % des responsabilités des suppressions de trains.
Tandis que pour Infrabel c'est 15,9 % concernant les retards et 10,2 % des suppressions.

Un courrier allant dans ce sens sera remis ce mercredi 18 décembre accompagné de la liste des signataire de notre pétition "Contre l'allongement des temps de parcours SNCB" que nous vous invitons à signer en ligne http://www.ipetitions.com/petition/plan2014

Notre courrier dénoncera également la discrimination dont a fait l'objet notre association de la part de la SNCB dans ce dossier, ce que nous estimons inadmissible,surtout de la part d'une entreprise qualifiée de "publique".

Nous comptons dès lors sur un soutien massif de la part de nos membres mais également des usagers en général et vous invitons donc à signer notre pétition en ligne pour le mardi 17 décembre 2013 au plus tard.

Pétition en ligne: http://www.ipetitions.com/petition/plan2014

Merci d'avance pour votre soutien !

Le C.A. de NAVETTEURS.BE,

Gianni Tabbone - Gery Baele - Guy Cantraine


Copie des articles du journal Le Soir des 12 et 13/12/2013

Télachargez les articles ICI
   

Source: NAVETTEURS.BE - 15/12/13

   

 

   

11 novembre 2013 : Update - Certaines voitures M6 autorisées à 200 KM/H




Les voitures M6 "200" ne seront mises en service complet que dès l'entrée en vigueur du nouvel horaire au 15 décembre sur la relation ICA Eupen - Ostende. Cependant une rame de ce type circule déjà depuis environ une semaine via la ligne à grande vitesse entre Ans et Louvain.

Les premiers échos des navetteurs semblent aller dans le même sens et font état d'une régression par rapport aux voitures I11.

Quelques explications avec Philippe qui nous a fait parvenir la copie d'un mail envoyé au service clientèle SNCB.

« Aujourd'hui l'IC529 a pris le départ sous sa nouvelle composition avec des voitures M6-200kmh. C'est la première fois que j'ai l'occasion de faire mon trajet quotidien à leur bord.

Plusieurs collègues m'avaient averti que le confort sur la ligne à grande vitesse était épouvantable à leur bord. J'ai supposé que leur avis était un peu exagéré et mis cela sur le compte de la réticence au changement.
 
Malheureusement, aujourd'hui, je n'ai pu que constater la véracité de leurs dires, le comportement à pleine vitesse des voitures est insupportable, provoquant des nausées chez les passagers.

Plusieurs fois pendant le trajet, la voiture entière entre en oscillation auto-entretenue à basse fréquence (2 Hz) selon un axe latéral sur plus de 7 cm, le tout pendant une durée variant de une à plusieurs minutes.

Tous les passagers sont secoués de gauche à droite d'un rail à l'autre. Le phénomène ne prenant fin que lorsqu'une variation de vitesse du convoi vient y mettre fin. Jamais ce phénomène n’a été observé à bord des I11.


Il est désormais impossible d’arriver à dormir pendant le trajet. Il est clair qu’un effort urgent pour trouver une solution technique à ce problème doit être fait.


Dans le passé, ce phénomène est arrivé une fois lors d’un trajet sur une voiture I11 dont les freins avaient été isolés. L’accompagnateur de l’époque avait procédé à l’évacuation de la voiture pour des raisons évidentes de confort.

 
Je prends donc contact avec vos services afin de vous avertir de ce phénomène très désagréable. J’espère que vos services techniques pourront y remédier rapidement.

Car à partir de ce 15 décembre 2013, nous autres pauvres passagers navetteurs, nous seront malheureusement forcer de subir ce traitement de façon quotidienne.

 
Dans un point de vue moins urgent que ma remarque précédente et voyageant en 1ère classe, je ne peux que constater un net recul du confort des sièges dans ces nouvelles voitures M6-200kmh. Les sièges sont durs, fort droit, non réglables et déplore la disparition des poubelles. »

   

Source: Philippe (Liège-Bruxelles) via NAVETTEURS.BE - 13/12/13

   

 

   




Le porte-parole de la SNCB Bart Crols a confirmé le scénario des abonnements hebdomadaires et que Jo Cornu plaidait pour plus de liberté commerciale.

La SNCB a besoin de plus de flexibilité commerciale afin de pouvoir préparer la libéralisation du trafic ferroviaire, a-t-elle précisé vendredi soir dans un communiqué de son porte-parole Bart Crols.

L'administrateur-délégué Jo Cornu a par ailleurs démenti formellement vouloir faire une distinction de tarification entre les heures de pointe et les heures creuses, comme le Tijd l'évoquait plus tôt dans la journée. Le patron de la SNCB Jo Cornu souhaite plus de liberté commerciale dans la confection des tarifs des trains.

De Tijd rapportait sur son site internet qu'il aurait évoqué des billets moins chers ou plus chers en fonction des heures de pointe. Un abonnement d'une semaine pour des touristes étrangers aurait aussi été imaginé.
   

Source: LaLibre.be - 13/12/13

   

 

   

Un accompagnateur de train a été agressé mercredi après-midi par trois individus en gare de Mariembourg (Couvin), a indiqué une accompagnatrice du dépôt de Charleroi Sud. L'information a été confirmée par la police des chemins de fer de Charleroi.
L'accompagnateur a été agressé alors qu'il se trouvait dans le train circulant sur la ligne 132 (Charleroi -Couvin). "Il a demandé à plusieurs reprises à un voyageur qui possédait une radio de diminuer le volume. Ce dernier ne s'est pas exécuté et l'a par ailleurs nargué. Le contrôleur a préféré ne pas réagir pour éviter un quelconque incident", explique la collègue de la victime.

Alors que le voyageur venait de descendre sur le quai en gare de Mariembourg, le contrôleur qui venait d'effectuer la procédure pour que le train puisse continuer son trajet a passé sa tête par la porte du wagon. "Là, il a reçu un coup de poing en plein visage de la part du jeune homme. Ce dernier était accompagné de deux de ses amis qui ont également donné des coups pendant qu'il était au sol. Son visage est complètement défiguré, il a des ongles arrachés et les yeux au beurre noir".

L'homme s'est rendu à l'hôpital après les faits afin d'être soigné. Il a ensuite pu rejoindre son domicile mercredi soir où il restera durant une semaine. La police des chemins de fer de Charleroi a été avisée des faits.
   

Source: RTBF.be - 12/12/13

   

 

   

La ponctualité est un problème récurrent sur le rail belge.

Le nouveau plan de transport de la SNCB, qui doit entrer en vigueur en décembre 2014, devrait mieux répondre à la demande et améliorer la ponctualité sur le rail mais les temps de parcours augmenteront légèrement, dans un soucis d'une meilleure prise en compte des contraintes sur le réseau ferroviaire, ressort-il des grandes lignes de ce nouveau plan de transport présentées mardi à la Chambre par le nouvel administrateur délégué de la SNCB, Jozef Cornu. Ce nouveau plan, qui s'appliquera pour une période de trois ans (2014-2017), vise à remplacer l'actuel, datant de 1998 et dépassé dans les faits, notamment en raison de la forte hausse du nombre de voyageurs (70% de voyageurs en plus depuis 1998) ou de la mise en place de nouvelles procédures de sécurité.

Le plan de transport en cours de finalisation doit permettre d'améliorer la ponctualité des trains, problème récurrent sur le rail belge, via des horaires cadencés, une meilleure prise en compte des ralentissements dus aux nombreux travaux en cours, notamment pour le RER, des temps de parcours plus réalistes -le temps de parcours de la jonction Nord-Midi passera de 11 à 13 minutes-, une plus grande standardisation du matériel ou encore une attention accrue pour les correspondances. "Les horaires seront plus robustes avec des temps de parcours standardisés", a promis Jo Cornu, en poste depuis quatre semaines et dont c'était la première apparition publique en tant que CEO de la SNCB.

L'administrateur délégué a toutefois laissé entendre que des temps de parcours seront "légèrement" augmentés. "La vitesse commerciale moyenne de tous les trains va diminuer de moins de 1% mais quand les travaux seront finis, la vitesse augmentera de 1 à 2%. Les effets seront un peu plus grands sur les 100 relations les plus importantes, avec un allongement de la durée moyenne de 3,3%, ce qui fait qu'un trajet de 60 minutes passera à 62 minutes", a-t-il expliqué.

Le nouveau plan de transport, qui table sur une croissance annuelle du nombre de voyageurs de 2,05% et a été élaboré sur base d'"une étude approfondie de la fréquentation", sera en outre mieux adapté à la demande de mobilité, dans le contexte d'un financement inchangé par l'Etat, selon M. Cornu. "Le nombre de trains/kilomètres doit rester constant. Mais nous prévoyons une croissance du nombre d'utilisateurs de 2% par an. Cela sera possible en augmentant la capacité des trains", a-t-il encore précisé. Certaines fréquences seront par contre diminuées et l'amplitude des heures de circulations seront "adaptées à la demande".

Le nouveau plan visera aussi à améliorer les connexions avec l'aéroport de Bruxelles-National -via le Diabolo- et tiendra compte de la mise en service de nouvelles infrastructures comme le tunnel Schuman-Josaphat à Bruxelles.

Le nouveau plan doit en principe être approuvé par le conseil d'administration de la SNCB le 20 décembre prochain. Les prochains moins seront alors consacrés à l'information des partenaires et parties prenantes, dont les voyageurs, avant une entrée en vigueur en décembre 2014.
   

Source: LaLibre.be - 10/12/13

   

 

   




Ce mardi 10 décembre, l'ASBL NAVETTEURS.BE aidée par des membres et des usagers de la gare d'Ans ont distribué des tracts dans le train IC 477 Liège - Ans - Bruxelles afin d'informer les voyageurs de la pétition en ligne récemment lancée en faveur d'une augmentation de la capacité des trains directs entre Ans et Bruxelles (IC 477 et IC 467).

Merci à celles et ceux qui ont pris un peu de leur temps pour aider à cette distribution et qui se reconnaîtront.

N'hésitez pas à signer la pétition en ligne
   

Source: NAVETTEURS.BE - 10/12/13

   

 

   

75 % des trains démarrent la journée avec une minute de retard

"La ponctualité du trafic ferroviaire n’est pas bonne." Cette phrase est de Luc Lallemand et Jo Cornu, les CEO d’Infrabel et de la New SNCB, dans une lettre commune du 5 décembre envoyée aux collaborateurs du groupe SNCB.

"Ce qui frappe dans ce constat, c’est que bon nombre de nos trains partent presque systématiquement en retard de leur gare d’origine (les jours de semaine, quelque 75 % des trains partent avec une minute de retard, voire avec trois minutes pour les 25 % restants)."

Frappant, en effet … "Pour arriver à l’heure, il faut forcément partir à l’heure , écrivent-ils . Pour pouvoir maintenir un train dans le sillon prévu, il est essentiel d’éviter cette première minute de retard. Sans cela, le retard du train en question continuera à augmenter, ce qui aura également un impact sur la ponctualité des autres trains."

Les deux CEO donc décidé de mettre en place quelques remèdes visant à rectifier le tir. Il s’agit, entre autres, "de remettre à l’honneur le rôle du sous-chef de gare en tant que responsable local de la réalisation ponctuelle et rigoureuse des opérations train dans les gares et les faisceaux de triage" .

"Nous admettons que cette mesure n’éliminera pas tous les retards", terminent Luc Lallemand et Jo Cornu, mais ils espèrent "atteindre un résultat appréciable"
   

Source: La Libre - 07/12/13

   

 

   

Ce vendredi 6 décembre lors de notre " Table Ronde " trimestrielle et en présence des stakeholders, Infrabel nous présentait quelques vidéos disponibles sur son site Web qui expliquent de manière simple et ludique les principales missions exercées par le gestionnaire du réseau ferroviaire en matière de " sécurité ". En voici un petit aperçu :


1. Entretien du réseau ferroviaire



2. Signalisation ferroviaire



3. Systèmes de sécurité



4. Passages à niveau



5. Sécurité aux abords des voies





Pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter la rubrique " sécurité " sur le site www.infrabel.be

   

Source: Infrabel

   

pendule
ASBL NAVETTEURS.BE
Rue de Loncin, 92
4460 Grâce-Hollogne

Secrétariat 0471 623.217
info@navetteurs.be
Formulaire de contact

IBAN BE17 0017 0812 3621         BIC GEBABEBB


Gia Ger 2
Gianni Tabbone Gery Baele 
Président Vice-Président
cath geof
Catherine Gerard  Geoffrey Baele
Secrétaire Trésorier
CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online