Nous avons 75 visiteurs en ligne

Activités

1 10/01/2017 Réunion avec IEW, Test-Achats et TreinTramBus (à Bruxelles)
2 14/01/2017 Rencontre des usagers de la L 96 (à Genly)
3 04/02/2017 Conseil d'Administration (à Namur)
4 04/02/2017 Workshop avec TreinTramBus (à Namur)
5 07/02/2017 Réunion avec Unécof (à Namur)
6 09/02/2017 Réunion avec des étudiants (à Yves-Gomezée)
7 16/02/2017 Action de terrain sur la ligne Charleroi - Couvin
8 22/02/2017 Rencontre avec SNCB et Unécof (à Bruxelles)
9 01/03/2017 Réunion avec SNCB (à Bruxelles)
10 10/03/2017 Réunion avec SNCB (à Bruxelles)
11 14/03/2017 Plénière CCVF (à Bruxelles) 
12 14/03/2017 Réunion avec IEW, Test-Achats et TreinTramBus (à Bruxelles)
13 18/03/2017 Groupe de Travail "Ligne 96" (à Quévy) 
14 29/03/2017 Réunion L 132 (SPW à Namur)
15 30/03/2017 Réunion de travail (à Bruxelles) 
16 30/03/2017 Conseil d'Administration (à Bruxelles)
17 08/04/2017 Assemblée Générale (à Namur) 
18 20/04/2017 Groupe de Travail CCVF (à Bruxelles)
19 20/04/2017 Présentation résultats enquête L 132 (à Philippeville)
20 21/04/2017 Conseil d'Administration (à Bruxelles)
21 24/04/2017 Réunion avec Infrabel (à Bruxelles)
22 26/04/2017 Réunion avec SNCB (à Bruxelles)
23 27/04/2017 Présentation résultats enquête L 132 (à Ham-sur-Heure)
24 29/04/2017 Visite Jonction Nord-Midi avec Infrabel (à Bruxelles)
25 06/05/2017 Groupe de Travail "Ligne 96" (à Quévy)
26 19/05/2017 Réunion avec Cellule Ferroviaire (à Liège) 
27 20/05/2017 Groupe de travail P 8444 (à Grâce-Hollogne)
28 29/05/2017 Réunion L 132 (à Walcourt)
29 08/06/2017 Réunion avec IEW, Test-Achats et TreinTramBus (à Bruxelles)
30 08/06/2017 Conseil d'Administration (à Bruxelles)
31 16/06/2017 Séminaire avec parlementaires (à Bruxelles) 
32 20/06/2017 Plénière CCVF (à Bruxelles)
33 22/06/2017 Comité L 132 (à Yves-Gomezée)
34 07/07/2017 CCVF : réunoion sur les nouvelles affiches jaunes (à Bruxelles)
35 18/08/2017 CCVF : réunoion sur les tarifs (à Bruxelles)
36 18/08/2017 Réunon avec SNCB sur les trains spéciaux "concerts" (à Bruxelles)
37 08/09/2017 Conseil d'Administration (à Bruxelles)
38 15/09/2017 CCVF : Groupe de travail "accessibilité" (à Bruxelles)
39 15/09/2017 Réunion avec IEW, Test-Achats et TreinTramBus (à Bruxelles)
40 21/09/2017 Réunion Comité Ligne 132 (à Pry)
     
     
     
     
     
     
Mod News

 

   

Les associations de voyageurs belges, néerlandaises,
Allemandes et françaises réagissent au PNR


L'identification obligatoire renvoie les voyageurs à la voiture



Le Gouvernement Belge veut rendre obligatoire l'identification des voyageurs internationaux dans les trains, bus et bateaux à l'intérieur de l'Europe (PNR). Le Gouvernement Néerlandais envisage d'aller dans le même sens. Les associations de voyageurs Rover (Pays-Bas), Navetteurs.be et TreinTramBus (Belgique), PRO BAHN (Allemagne) et FNAUT (France) estiment unanimement qu'il s'agit d'une mesure inacceptable et disproportionnée qui impose de sévères restrictions sur les voyages en train ou en bus vers les pays voisins.

L'enregistrement des détails de voyage et des données d'une personne au moins 24 heures à l'avance rend impossible tout voyage international en transports en commun programmé en dernière minute. Cela empêche également toute modification du voyage en cours de route. « Dans une Europe unifiée, il est tout de même logique de pouvoir circuler de manière aussi flexible qu'à l'intérieur des frontières nationales », réagissent les associations de voyageurs.  « Nous ne comprenons pas pourquoi plus de précautions sont nécessaires pour un trajet Anvers-Rotterdam ou Liège-Aachen que pour un trajet Munich-Hambourg ».  

La quantité de données à fournir est tellement grande que la vente d'un simple billet demandera énormément de temps. Il faudra donner les nom, sexe, date de naissance, numéro de téléphone, e-mail, données complètes du trajet, données du document de voyage (type, numéro, nationalité, pays d'émission, date de validité), quantité, poids et identification des bagages et pour les voyageurs de moins de 18 ans non-accompagnés également le sexe, les langues parlées, le nom, les données de contact et le lien avec la personne présente au départ et à l'arrivée.

La mesure est discriminatoire envers les voyageurs qui utilisent les transports en commun alors que les automobilistes peuvent circuler librement à travers l'Europe. Ils ne fournissent en effet aucune donnée concernant leurs passagers. On peut dès lors douter de l'efficacité de cette mesure. Les terroristes ont dès lors d'innombrables autres possibilités de voyager à travers l'Europe et ce, de manière tout à fait anonyme.

TreinTramBus, Navetteurs.be, Rover, PRO BAHN et FNAUT appellent dès lors les Gouvernements à répondre de manière prudente et proportionnée à la menace que constitue le terrorisme et demandent que cette mesure prise de manière unilatérale soit abandonnée.


Jan Vanseveren (TreinTramBus) - Gianni Tabbone (Navetteurs.be)

Arriën Kruyt (Rover) - Jörg Bruchertseifer (PRO BAHN)

Josef Schneider (European Passengers Federation)

 

Source: Communiqué commun - 05/01/2017

   

Mod News

 

   

L’UNÉCOF et NAVETTEURS.BE lancent une action commune ce vendredi 25 novembre 2016 dans les gares de Liège-Guillemins, Louvain-la-Neuve, Namur et Mons en faveur des conditions de transport des étudiants.

Lors de cette action, les revendications suivantes seront communiquées aux étudiants et aux navetteurs :

Prolongation du statut "étudiant" : nous demandons que la tarification des transports en commun et le « statut étudiant » actuellement limité à maximum 26 ans ne soit plus conditionnés à l’âge mais bien au statut d’étudiant à temps plein, au-delà de 25 ans (TEC) et de 26 ans (SNCB).

Actuellement :

- A partir de 26 ans, le tarif SNCB est multiplié par 5 (comparaison entre une carte-train "Campus" et une carte-train "Trajet" pour un
  parcours Liège-Bruxelles en 2ème classe)


- A partir de 25 ans, le tarif TEC est multiplié par 2 (comparaison "Tarif Horizon + (réseau)")


Offre « Multi-Transports » & Intégration tarifaire pour les étudiants, permettant un accès à tous les transports publics dans une zone / agglomération déterminée. Un exemple à suivre les le tarif "MTB", tarif unique permettant de circuler dans toute la Région de Bruxelles-Capitale de manière illimitée et en utilisant TOUS les moyens de transport, quelle que soit la société de transport en commun (SNCB – TEC – STIB – De Lijn).

Actuellement :

- Aucune réduction n'est accordée en combinant un abonnement "SNCB" avec un abonnement "TEC"
.


Maintien des dessertes dans les zones moins densément peuplées : maintien des dessertes de transports publics ainsi qu’une revitalisation de l’offre avec une meilleure collaboration entre les sociétés de transport (complémentaires ≠ concurrentes) et des correspondances optimales dans les gares et points d’arrêt.

Actuellement :

- Certaines lignes moins utilisées (lignes "C") sont régulièrement menacées d'être moins entretenues (ex. L 42 Rivage-Gouvy, L 43
  Liège-Marloie, L 132 Charleroi-Couvin, L 165 Libramont-Bertrix-Athus et 167 Arlon-Athus-Rodange)
.



 

Source: Communiqué UNECOF / NAVETTEURS.BE - 24/11/2016

   

Mod News

 

   

Plan de Transport 2017 : qui dit transparence ?


Dans le cadre du futur Plan de Transport 2017 de la SNCB, l’association de voyageurs Navetteurs.be s’inquiète du manque de transparence de la SNCB. En effet, malgré diverses réunions d’information organisées dans le cadre des consultations du Comité Consultatif pour les Voyageurs Ferroviaires (CCVF) sur le Plan de Transport 2017, l’association ne dispose à ce stade que d’une liste globale de projets retenus et non retenus et ce, même pour le projet qu’elle a remis comme « prioritaire » concernant la ligne 132 Charleroi-Couvin !

Depuis plus d’un an, l’association Navetteurs.be en collaboration avec la Cellule Ferroviaire du SPW et divers acteurs locaux travaillent, entre autres, à la revitalisation de la ligne 132 Charleroi-Couvin. Dans le cadre du Plan de Transport qui sera d’application en décembre 2017, Navetteurs.be a demandé l’augmentation de la desserte à 1 train par heure et par sens dans les arrêts de Jamioulx, Ham-sur-Heure et Yves-Gomezée et un maintien de la desserte actuelle dans tous les autres arrêts. Des rencontres ont également été organisées avec les Bourgmestres de la ligne pour leur présenter le projet et les inciter à informer les citoyens de cette démarche.  

Cependant et d’après les informations obtenues de manière informelle, le Conseil d’Administration de la SNCB d’octobre 2016 aurait décidé de diminuer le nombre de trains-km annuels (- 8.625) sur la ligne, ce qui pourrait laisser supposer une diminution du nombre de trains de pointe desservant des arrêts uniquement le matin et le soir.

Pire encore, Infrabel aurait décidé de faire les travaux pour passer à double voie dans le tunnel de Jamioulx. Ce qui devrait être une bonne nouvelle s’avère finalement pénalisante puisque selon les informations dont dispose l’association, les travaux seraient planifiés pour 18 mois. Dans l’état actuel des choses, la SNCB n’offre donc aucune garantie quant à une augmentation du nombre de trains dans les points d’arrêt de Jamioulx, Ham-sur-Heure et Yves-Gomezée.

Ce projet de desserte supplémentaire n‘engendre aucun surcoût, l’objectif étant dans un premier temps, de faire arrêter l’IC actuel dans ces trois points d’arrêts. Le projet à plus long terme, dès la mise à fruit des travaux du tunnel de Jamioulx, consisterait à ajouter un train L entre Charleroi et Walcourt en plus de l’IC actuel Charleroi-Couvin.

Manque de transparence et de communication

Malgré diverses interventions tant orales qu’écrites auprès de la SNCB, d’Infrabel et du Cabinet du Ministre Bellot, l’association Navetteurs.be n’a à ce jour reçu aucune réponse détaillée dans le dossier de la ligne 132. Elle attend en effet que toute la clarté soit faite quant aux hypothétiques travaux dans le Tunnel de Jamioulx, à leur durée théorique et à la disponibilité des budgets.

Pour l’association : « Nous sommes à quelques jours de la date limite fixée à mi-décembre pour la finalisation des commandes de sillons et ni la SNCB, ni Infrabel ne répondent à nos interrogations. Nous craignons que l’on tente de gagner du temps pour empêcher toute possibilité de réaction, ce qui risque d’être de nouveau dommageable pour les voyageurs de cette ligne ».

Le voyageur au centre des priorités ?

Etant donné que « le voyageur doit être au centre des priorités », l’association demande à la SNCB et Infrabel de communiquer sans délai et en toute transparence sur le Plan de Transport 2017. Pour l’association : « Si des travaux doivent être réalisés sur la ligne 132, ceux-ci doivent se faire dans un délai restreint et sans hypothéquer l’augmentation de desserte des arrêts de Jamioulx, Ham-sur-Heure et Yves-Gomezée. Les voyageurs de la ligne sont prêts à accepter un allongement de parcours permettant d’intégrer l’augmentation de la desserte ». Et de préciser que « des travaux similaires ont été réalisés du côté de Viane-Moerbeke, ceux-ci ont duré six semaines ».

Pour Gianni Tabbone, porte-parole de l’association : « Si la SNCB souhaite travailler avec les associations d’usagers, elle doit les impliquer dans le processus décisionnel. A ce stade, nous ne pouvons nous satisfaire d’une information à-postériori empêchant tout recours, comme ce fut le cas récemment concernant l’augmentation tarifaire de 2017 ! ». 


 

Source: Communiqué NAVETTEURS.BE - 01/12/2016

   

Mod News

 

   

Rapport de ponctualité Navetteurs.be | Heures de pointe
Période du 01/11/2015 au 31/10/2016





Critères appliqués


Echantillon de trains : 135 trains mesurés durant les heures de pointe (67 le matin et 68 le soir) - Trains IC et trains P uniquement ;

Trajets mesurés : 34.204 (16.976 le matin et 17.228 le soir) ;

Retards: retards enregistrés à partir de 6' ;

Trains supprimés : comptabilisés comme des trains en retard mais sans notion de durée ;

Sens de circulation: vers Bruxelles le matin et depuis Bruxelles le soir. Dans les deux sens matin et soir sur la Dorsale Wallonne ;

Parcours : mesure du retard entre les deux gares du trajet, en tenant compte de la traversée de la Jonction Nord-Midi ;

Retard moyen : calculé sur l'ensemble des retards à partir de 1' ;

Source : application "attestation de retard" sur le site SNCB.be

 

Source: ASBL Navetteurs.be - 17/11/2016

   

CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online