Cadastre (2019)

1. Introduction

En tant qu’association d’usagers, nous sommes régulièrement informés des problèmes rencontrés tant par nos membres que par bon nombre d’usagers de la SNCB.

Parmi les problèmes les plus fréquemment cités, on retrouve notamment l’« accueil voyageurs » en gare et plus particulièrement dans les PANG (Points d’Arrêt Non‐Gardés). La majorité des plaintes émanant des usagers concernent avant tout :

  • l’insécurité (absence de personnel et/ou fermeture des guichets) ;
  • le manque de confort (abris, places assises) ;
  • le manque d’informations via les haut‐parleurs.

C’est la raison pour laquelle notre association a décidé de s’intéresser au sujet et d’établir un état des lieux sous forme d’un « Cadastre des Points d’arrêt en Wallonie » dont voici les étapes :

  • 2013 : première version de cadastre (192 PANG’s)
  • 2014 : mise à jour du cadastre et ajout d’un état des lieux concernant l’accessibilité
  • 2019 : mise à jour du cadastre (209 PANG’s)

2. Contenu et méthodologie de l’étude 2019

L’étude s’est déroulée en 7 étapes :

1. Etablissement de la grille d’analyse (état des lieux)

Les aspects suivant ont été analysés :

  • Accessibilité (accès au PANG, hauteur des quais) ;
  • Equipements (automates, abris, places assises, salle d’attente, éclairages) ;
  • Informations (haut‐parleurs, affiches horaires, écrans, panneaux de signalisation) ;
  • Possibilités de stationnement (voitures & 2 roues) ;
  • Fréquences & Correspondances « train/train » ;
  • Intermodalité (présence d’une desserte de bus) ;
  • Fréquentation (comptage des voyageurs basé sur les chiffres de 2018 de la SNCB).

Les moyens financiers alloués à SNCB étant limités, il a été décidé d’établir des priorités concernant les besoins en réhabilitation des PANG en Wallonie en se basant sur 6 critères définissant un minimum de qualité et de confort pour les usagers mais également en fonction de la fréquentation de ceux-ci :

* Dans l’analyse, le terme « CSV » est utilisé pour « couloir-sous-voies »

** Fonctionnel signifie qu’il permet de se mettre à l’abri du vent et de la pluie quel que soit son état de vétusté ou d’insalubrité

Sur base des résultats et de leur taux de fréquentation, les PANG ont été répartis en plusieurs catégories selon leurs besoins en réhabilitation, à savoir :

1. Rénovation complète et urgente
2. Rénovation partielle et urgente
3. Rénovation partielle moins urgente/situation à surveiller

⇒ Une note globale sur 10 points est attribuée à chaque PANG

2. Etablissement d’un « standard minimum d’équipements »

  • Nombre d’abris ;
  • Présence d’affiches avec n° d’appel d’urgence ;
  • Présence d’affiches jaunes (horaires) ;
  • Présence d’un automate ;
  • Présence de panneaux avec la dénomination du PANG ;
  • Présence d’éclairages ;
  • Présence de haut-parleurs ;
  • Présence de quais hauts + revêtement en « dur » ;
  • Présence des n° des quais ;
  • Indication de la direction des quais ;
  • Présence de poubelles ;
  • Présence de sièges sur les quais et/ou dans les abris ;
  • Nombre total de places assises ;
  • Présence d’emplacements « vélo » couverts + nombre.

⇒ Une note globale sur 10 points est attribuée à chaque PANG

3. Visite sur le terrain

De juin 2017 à mai 2019, les 209 points d’arrêts ont été visités et photographiés.

4. Rédaction/mise à jour des fiches d’identification

Toutes les informations et photos récoltées sur le terrain ont été retranscrites dans des fiches descriptives détaillées. Les informations relatives aux lignes, fréquences et correspondances sont basées sur la carte des relations et les brochures horaires SNCB (Plan de Transport 12/2017).

5. Synthèse

Les données récoltées ont été synthétisées dans une base de données Excel.

Nous avons également pu compter sur la Cellule Ferroviaire Wallonne (SPW) qui nous a guidés et conseillés tout au long de cette étude. Nous les remercions toutes et tous pour leur collaboration.

Bien que nous ayons pris le soin de procéder à plusieurs vérifications des chiffres et relectures des documents, nous ne sommes bien évidemment pas à l’abri d’erreurs ou d’incohérences et invitons dès lors nos lecteurs à nous faire part de toute donnée erronée ou de tout changement constaté sur le terrain étant donné que les informations reprises dans les documents sont celles qui étaient disponibles à la date de la visite mentionnée au début de chaque document.

Le but est que nos fiches et notre base de données soient régulièrement mises à jour et que l’avis des usagers puisse y être ajouté. Nous remercions d’avance nos lecteurs pour leur compréhension et leur contribution.

6. Calcul d’une note globale pour chaque PANG

Nous avons attribué une note globale sur 10 pour chaque PANG, celle-ci est calculée sur base :

  • D’une note basée sur l’état des lieux des équipements lors de la visite de terrain ;
  • D’une note basée sur le standard minimum d’équipements ;
  • D’une pondération pour certains critères plus importants.

7. Mise à disposition des informations

Tous les documents et résultats de ce travail sont disponibles sur un portail en ligne

3. Résultats

Sur base des visites de terrain et du standard d’équipements minimum nous émettons une liste non‐exhaustive des PANG à rénover selon les différentes catégories définies ci‐dessus, avec un classement par ordre alphabétique. De plus amples détails ainsi que des photos sont disponibles dans les fiches descriptives.

1. Rénovation complète et urgente : 1 PANG
Athus

2. Rénovation partielle et urgente

Rehaussement des quais
Acren, Antoing, Archennes, Barvaux, Basse-Wavre, Beuzet, Bierset-Awans, Blanmont (1), Blaton, Boussu, Bracquegnies, Brugelette, Cambron-Casteau, Carnières, Céroux-Mousty, Chastre, Château-de-Seilles, Comines, Coo, Couvin, Ernage, Erquelinnes, Faux, Fexhe-le-Haut-Clocher, Fleurus, Floreffe, Florival, Forchies, Frameries, Franière, Froyennes, Gastuche, Gedinne, Genly, Godarville, Godinne, Hennuyères, Herseaux, Houraing, Jemappes, Jemeppe-sur-Sambre, La Roche, Lens, Leval, Liers, Ligny, Limal, Lobbes, Lonzée, Lustin, Maffle, Manage, Marche-en-Famenne, Mariembourg, Milmort, Mont-Saint-Guibert, Morlanwelz, Namêche, Nessonvaux, Pécrot, Philippeville, Piéton, Quaregnon, Quévy, Quiévrain, Rhisnes, Spa-Géronstère, Statte, Theux, Thuin, Thulin, Tilly, Villers-la-Ville, Yvoir.

Rénovation du revêtement des quais
Acren, Ampsin, Archennes, Blanmont (1), Bracquegnies, Carnières, Courcelles-Motte (en partie), Comines, Faux, Florival, Forchies, Froyennes, Herseaux, La Roche, Limal, Lustin, Milmort, Pécrot, Statte, Yvoir

Amélioration de l’éclairage
Acren (CSV), Bracquegnies (escalier), Engis (CSV), Erquelinnes (CSV), Liège-Carré (CSV), Liers (CSV), Quaregnon (CSV).

Vandalisme
Acren (Tags, éclairage CSV), Bracquegnies (Tags, poubelle incendiée), Courcelles-Motte (Tags, plexi abris), Ecaussinnes (Tags), Erquelinnes (Tags, saletés, matériel incendié…), Floreffe (Tags CSV), Forchies (Tags), Frameries (plexi sans cesse vandalisé), Froyennes (abris sans cesse tagués), Herseaux (plexi), Manage (Tags), Roux (Tags), Tilly (Tags)

Insalubrité
Acren, Carnières, Courcelles-Motte, Erquelinnes, Herseaux, Jemappes, Liers (problème d’écoulement des eaux dans le CSV), Villers-la-Ville.

Abris sur les quais
Bracquegnies, Carnières, Forchies (aucun abri), Genly (manque 1), Jemappes, Labuissière, Namêche (1 abri à remplacer), Paliseul (abris à remplacer), Pepinster-Cité (1 abri à remplacer), Piéton, Poix-Saint-Hubert (abris à remplacer), Pont-à-Celles (aucun abri), Thuin, Villers-la-Ville.

3. Rénovation partielle moins urgente/situation à surveiller

Rehaussement des quais
Aye, Bas-Oha, Bierges-Walibi, Callenelle, Carlsbourg, Chapelle-Dieu, Chapois, Charleroi-ouest, Couillet, Erbisoeul, Erquelinnes-Village, Fontaine-Valmont, Forrières, Gendron-Celles, Ghlin, Gouy-lez-Piéton, Graide, Grupont, Hainin, Ham-sur-Sambre, Harchies, Haute-Flône, Haversin, Hony, Hourpes, Houyet, Labuissière, Landelies (1), Le Campinaire (1), Leignon, Marche-les-Dames, Marchienne-Zone, Masnuy-Saint-Pierre, Maubray, Mazy, Mévergnies-Attre, Momalle, Neufvilles, Obourg, Papignies, Pepinster-Cité, Poix-Saint-Hubert, Pont-à-Celles, Rebaix, Sclaigneaux, Solre-sur-Sambre, Ville-Pommeroeul, Voroux, Yves-Gomezée.

Rénovation du revêtement des quais
Bierges-Walibi, Callenelle, Chapois, Coo, Erbisoeul, Fontaine-Valmont, Gendron-Celles, Graide, Haversin, Houyet, Marche-les-Dames, Poix-Saint-Hubert, Sclaigneaux

Amélioration de l’éclairage
Erquelinnes-Village (CSV), Flémalle-Grande (quais), Gendron-Celles (CSV), Grupont (CSV), Nimy (CSV)

Vandalisme
Ampsin (tags), Beauraing (tags), Bierges-Walibi (tags), Couillet (Tags escaliers), Engis (tags), Erquelinnes-Village (Tags, éclairage CSV), Gendron-Celles (tags), Gouy-lez-Piéton (Tags), Ham-sur-Sambre (abri démoli), Marchienne-Zone (Tags), Liège-Carré (tags), Liers (tags), Paliseul (tags), Voroux (tags)

Insalubrité
Charleroi-ouest, Erquelinnes-Village, Gouy-lez-Piéton, Ham-sur-Sambre

Abris sur les quais
Callenelle, Charleroi-ouest (aucun), Fontaine-Valmont, Landelies, Piéton, Pry (manque 1), Solre-sur-Sambre

4. Conclusions

4.1. Collaboration avec la SNCB

Bien qu’il reste des aménagements et/ou rénovations totales/partielles à effectuer dans les PANG’s, nous sommes globalement très satisfaits de l’évolution entre 2013 et 2019 et remercions la SNCB pour les travaux effectués, la très bonne collaboration et les échanges constructifs depuis 2013.

Nous souhaitons bien évidemment poursuivre dans cette voie afin d’améliorer le confort des voyageurs au travers de réunions et d’échanges réguliers.

Parmi les recommandations prioritaires, nous demandons :

  • une accélération du programme de rehaussement des quais ;
  • le nettoyage des quais, escaliers, sentiers d’accès envahis par la végétation à de multiples endroits ;
  • le remplacement des éclairages défectueux, surtout dans les CSV ;
  • la pose d’au moins une poubelle sur chaque quai, en fonction de leur longueur, avec un ramassage régulier ;
  • la création d’au moins une place PMR sur les parkings voitures.

4.2. Quelques exemples à suivre

Voici une liste non-exhaustive des PANG’s à prendre comme exemples :

Bomal, Courrière, Ecaussinnes, Familleureux, Flawinne, Hergenrath, Jamioulx, Marche-les-Ecaussinnes, Melreux-Hotton, Neufchâteau, Saint-Denis-Bovesse, Sart-Bernard.

4.3. Quelques exemples de « gaspillage »

Nous nous interrogeons toutefois sur des travaux parfois importants et coûteux à des endroits très peu fréquentés :

  • Beignée : ce PANG est un exemple typique. En 2013 le passage d’un quai à l’autre se faisait en surface, sous le couvert d’un signal lumineux et sonore. A l’époque les comptages relevaient 25 montées par jour en semaine. L’endroit a été complètement rénové depuis et il y a de quoi se demander pourquoi. Nouveau CSV, quais rehaussés, dalles podotactiles, klinkers, … Tout ça pour 14 montées par jour lors du dernier comptage. Cela pose question quand on connaît d’autres points d’arrêt vétustes alors qu’ils sont très fréquentés.
  • Ham-sur-Sambre : a connu récemment l’arrivée d’un nouvel abri. Là aussi cela peut paraître étrange lorsqu’on relève 8 voyageurs par jour en semaine avec 6 trains qui s’arrêtent chaque jour. Cet abri n’aurait-il pas été plus utile ailleurs ? 

4.4. Et ensuite ?

  • En plus du cadastre des PANG’s, la Cellule Ferroviaire du SPW a demandé, dans le cadre de la subvention pour l’année 2019-2020, le relevé des propriétés des couloirs-sous-voies et passerelles pour mieux identifier les responsabilités de chaque acteur. Il sera mis à disposition au début de l’été 2020 ;
  • Ce cadastre est aussi un outil précieux pour la Cellule Ferroviaire chargée d’identifier les gares qui feront l’objet d’un éventuel financement de la part de la Région wallonne. Le gouvernement wallon a en effet fixé un budget de 530 moi € pour la période 2019-2024, dans sa décision de janvier 2018, pour le (ré)-aménagement de plateformes d’échange dont les gares font partie.

Notre document de synthèse (format .PDF) peut être téléchargé ICI